Coiffe massive

Traitement des déchirures et révisions massives
de la coiffe des rotateurs

Problème : Les déchirures massives présentent
les taux d’échec les plus élevés

De nombreux chirurgiens et leurs patients préféreraient une réparation de la coiffe des rotateurs plutôt qu'un remplacement articulaire. Malgré les progrès des techniques et technologies de réparation de la coiffe des rotateurs au cours des dernières années, la qualité des tissus, les forces biomécaniques et l'absence d'un bon apport vasculaire1,2,3,4 ont conduit à des taux d'échec signalés allant jusqu'à 68 %1 pour les déchirures importantes à massives (classes III et IV).

 

 

Cependant, les chirurgiens qui utilisent un échafaudage biologique et des ancrages innovants comme le Y-Knot RC obtiennent des taux de réussite plus élevés tout en préservant l’articulation.2,4

 

 

 

VIDÉOS DE PRÉSENTATION AUX CHIRURGIENS

« Pour les déchirures massives ou de révision de la coiffe des rotateurs, le patient a les meilleures chances avec une réparation à faible tension et une allogreffe de matrice dermique humaine acellulaire. » 

- Stephen Snyder, Docteur en médecine
Institut orthopédique de la Californie du sud
Consultant CONMED payé

Solution : Augmentez la réparation avec un
échafaudage de matrice extracellulaire (ECM)

Dans les grandes déchirures et les révisions, la mauvaise qualité des tissus est l'un des plus grands obstacles à la réussite d'une réparation.

En augmentant le tissu à l’aide d’une matrice extra-cellulaire (MEC) comme Allopatch HD®, la recherche évaluée par les pairs a montré que les chirurgiens peuvent potentiellement passer d’un taux de réussite de 40 %2 sans augmentation, à un taux de réussite de 85,7 %4 avec augmentation.

 

Une option d'échafaudage plus solide que les matériaux synthétiques et les xénogreffes

Parmi les types d'échafaudage disponibles, des études cliniques ont montré que les matrices extra-cellulaires (MEC) telles qu’Allopatch HD® sont plus robustes, présentant une meilleure rétention des sutures et des taux d'échec de charge de rupture plus faibles que les matériaux synthétiques et les xénogreffes.3


Solution : Ne laissez aucune place au doute dans le choix
de la bonne MEC avec Allopatch HD®

Aucun temps de préparation requis

Contrairement à d’autres matrices extra-cellulaires (MEC) qui doivent être hydratées pendant 60 minutes ou plus avant d'être utilisées, retardant l'achèvement de l’intervention et prolongeant le temps opératoire, Allopatch HD® ne nécessite aucune réfrigération ni réhydratation, et le produit est prêt à l'emploi presque immédiatement.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Traitement minimal

Allopatch HD® est traité de façon minimale et n’est pas réticulé, ce qui préserve et maintient mieux les propriétés biomécaniques et biochimiques naturelles de la greffe et de la matrice.

Qualité du tissu – Toutes les allogreffes ne sont pas identiques

Bien que l'on suppose souvent que tous les tissus d'allogreffe sont identiques, la qualité tissulaire peut en réalité varier considérablement en fonction des normes de la banque de tissus. Musculoskeletal Transplant Foundation (MTF), la banque de tissus qui fournit les tissus d’allogreffe à ConMed, possède les normes de sélection des donneurs les plus strictes du monde, ce qui lui permet de traiter les tissus de façon aseptique et d’ainsi préserver leurs propriétés biomécaniques et biochimiques naturelles.


Allopatch HD®

« Pour toutes les déchirures de la coiffe des rotateurs qui sont importantes, récidivantes ou irréparables et nécessitent une greffe, j'utilise des greffes MTF. Les normes de sélection des donneurs sont très strictes et les greffes ont été les plus fiables de toutes les greffes que j'ai utilisées en termes d'épaisseur, de cohérence et de cicatrisation. Je sais que le tissu que j'utilise est à la fois sûr et de haute qualité. » 

- Joseph Burns, Docteur en médecine
Institut orthopédique de la Californie du sud
Consultant CONMED payé
ANIMATIONS DES TECHNIQUES CHIRURGICALES

Solution :
Choisissez les bons ancrages pour la bonne intervention

Toutes sutures :
Ancrages toutes sutures autoperforantes RC Y-Knot®

Pour simplifier la technique, les ancrages autoperforantes RC Y-Knot® offrent une prise solide dans l’os avec un encombrement plus petit par rapport aux méthodes de fixation traditionnelles.

Avec une taille de 2,8 mm disponible à double ou triple chargement, les ancrages Y-Knot RC exigent moins de résection osseuse que les ancrages en métal, en PEEK et biocomposites de taille plus grande. Cela améliore les options de placement quand la zone osseuse est limitée ou les ancrages d'origine restent intacts après un échec de réparation.

 



La combinaison de sa petite taille, sa résistance élevée à l’arrachement et sa technique simple font du Y-Knot RC l’ancrage idéal pour les déchirures massives de la coiffe des rotateurs.

Y-Knot RC®

PEEK/Biocomposite :
Ancrages entièrement filetés CrossFT

Les ancrages de suture entièrement filetés CrossFT sont disponibles en PEEK ou en GENESYS™, notre matériau biocomposite exclusif – ils présentent une solidité et des capacités d’ostéogénèse5 rarement vues dans d’autres ancrages.

 Les filetages corticaux et spongieux offrent la meilleure résistance à l’arrachement sur le marché de 689 N6. La canulation de




l’ancrage peut diriger des facteurs de croissance vers le tendon en cours de guérison. Ces ancrages sont également disponibles avec des aiguilles estampées pour une technique semi-ouverte.

CrossFt

Réparations à double rangée :
Ancrages sans nœud PopLok

Pour les chirurgiens qui effectuent des réparations à double rangée ou souhaitent une fixation latérale de l’Allopatch HD®, les ancrages de suture sans nœud PopLok® utilisent un mécanisme de verrouillage de la suture qui piège la suture dans

 




l'ancrage pour une fixation fiable, et offrent aussi la possibilité d’appliquer une tension sur la suture après la mise en place de l'ancrage dans le trou de guidage.

PopLok®

« Ce sont des ancrages fiables et robustes qui fonctionnent très bien pour tous mes patients. » 

- Jeffrey Abrams, Docteur en médecine
Princeton Orthopaedic Associates
Consultant CONMED payé

Planche murale du dilatateur à ballonnet PET Eliminator

1Jost B, Pfirrmann CWA, Gerber C. « Clinical outcome after structural failure of rotator cuff repairs. » (Résultat clinique après échec structural des réparations de la coiffe des rotateurs.) J Bone Joint Surg Am 2000; 82:304-14.) 2Barber FA, Burns JP, Deutsch A, Labbé MR, Litchfield RB. « A prospective, randomized evaluation of acellular human dermal matrix augmentation for arthroscopic rotator cuff repair » (Une évaluation prospective et randomisée de l'augmentation par matrice dermique humaine acellulaire pour la réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs). Arthroscopie. 2012 Jan;28(1):8-15. doi: 10.1016/j.arthro.2011.06.038. Epub 2011 Oct 5. 3Barber, FA, Aziz-Jacobo J. « Biomechanical testing of commercially available soft-tissue augmentation materials. » (Essais biomécaniques des matériaux d'augmentation des tissus mous disponibles dans le commerce.) Arthroscopie
2009;25:1233-1239. 4Agrawal, V. Healing rates for challenging rotator cuff tears utilizing an acellular human dermal reinforcement graft.Int J Shoulder Surg. 2012 Apr;6(2):36-44. doi: 10.4103/0973-6042.96992. 5Daculsi G, et al., Osteoconductive properties of poly(96L/4D-lactide)/beta-tricalcium phosphate in long term animal model, Biomaterials 2011, doi:10.1016/j.biomaterials.2011.01.033. 6Barber FA, et al., Cyclic Loading Biomechanical Analysis of the Pullout Strengths of Rotator Cuff and Glenoid Anchors: 2013 Update, Arthroscopy 2013; 29:832-844. 7 Données sur demande TR16-787. 8 Données sur demande. TR16-219.